L'allaitement

Les advantages de l'allaitement

L'allaitement est un choix qui coule de source pour de nombreuses mamans. Ses bienfaits sont nombreux pour le bébé, mais aussi pour la maman. Pourquoi allaiter ? Voici quelques excellentes raisons qui devraient vous y inciter.

 

Les 5 bienfaits de l'allaitement pour votre bébé

  1. La composition du lait maternel est parfaitement adaptée aux besoins de votre bébé. Le premier lait ou colostrum est épais, crémeux et très riche en anticorps et en protéines. Il contribue en outre à la 'mise en route' du transit intestinal de votre bébé.
  2. Le lait maternel constitue une excellente protection contre les allergies. L'allergie au lait de vache est source de nombreux désagréments durant les six premiers mois.
  3. Le lait maternel est pur, exempt de bactéries et protège votre bébé des infections.
  4. Un enfant nourri au sein souffre rarement de diarrhée ou de constipation.
  5. La succion est excellente pour le bon développement de la mâchoire, des dents et de la parole. Un enfant nourri au sein sera moins susceptible d'être en surpoids en grandissant.

Les 5 bienfaits de l'allaitement pour les mamans

  1. L'allaitement favorise l'involution de l'utérus (c.-à-d. le retour de l'utérus à sa taille normale).
  2. Il a été démontré que les femmes ayant allaité leur enfant sont mieux protégées contre le cancer du sein, le cancer des ovaires et l'ostéoporose.
  3. L'allaitement permet d'éliminer plus rapidement les kilos excédentaires après l'accouchement.
  4. Le lait maternel est toujours à bonne température et – dès la montée de lait – toujours disponible.
  5. Le lait maternel ne coûte rien !

Les conseils de notre sage-femme pour un allaitement réussi

  1. La position d'allaitement
    Pour bien allaiter, commencez par bien positionner votre bébé, d'abord pour permettre une succion efficace et ensuite pour éviter les problèmes de crevasses et engorgements. Mettez votre bébé au sein dès la première heure qui suit la naissance, en veillant à ce qu'il prenne le sein à pleine bouche, et pas seulement le bout du mamelon. Il est rare qu'un bébé soit affamé dès les premiers jours, mais il est important de commencer l'allaitement au plus vite pour favoriser la montée de lait.
  2. Détendez-vous !
    L'ocytocine est une hormone qui favorise le réflexe d'éjection (expulsion du lait) lors de l'allaitement. Elle contracte les fibres musculaires qui entourent les glandes mammaires pour expulser le lait vers les canaux lactifères. La sécrétion d'ocytocine est étroitement liée à votre état d'esprit. Plus vous êtes calme, plus la sécrétion d'ocytocine sera rapide. Cette hormone procure aussi une sensation de détente et de bien-être – pour vous et donc pour votre bébé.
  3. Stimuler la lactation  
    Pour stimuler la production de lait, buvez régulièrement des tisanes aux extraits de plantes qui favorisent la lactation, la détente et la sérénité. Consommez-en 1 à 3 tasses par jour dès la fin de votre grossesse et pendant toute la période d'allaitement.
  4. Soignez votre alimentation  
    Votre bébé est né et vous aimeriez retrouver rapidement la ligne… Mais la période d'allaitement n'est pas idéale pour suivre un régime. Vous avez des fringales, signe que votre corps a simplement besoin de plus de calories. Privilégiez les repas nourrissants mais pas trop copieux, entrecoupés d'en-cas sains et équilibrés. Vous éviterez ainsi de manger n'importe quoi, n'importe quand, et fournirez à votre corps toute l'énergie dont il a besoin.
    N'oubliez pas que votre alimentation est aussi étroitement liée à la production de lait. Évitez le persil, la sauge et les agrumes qui freinent la lactation. Certaines graines comme l'anis et les amandes stimulent par contre la production de lait. Le chou, les oignons, les poireaux, les agrumes et les légumes secs ont tendance à donner des gaz aux bébés. Les produits très froids – comme la glace ou un yaourt qui sort du frigo – peuvent aussi donner des crampes.
  5. Faites appel à la nature pour renforcer vos défenses  
    Après l'accouchement et surtout si vous allaitez, misez sur les compléments alimentaires, riches en vitamine C de préférence, pour fortifier votre organisme. Les compléments alimentaires à base de baies de prunellier apportent beaucoup d'énergie et stimulent le processus de régénération naturel du corps.
  6. Soyez à l'écoute des besoins de votre bébé pendant les premières semaines  
    Tout le monde s'accorde pour dire que l'allaitement à la demande – c.-à-d. chaque fois que votre bébé réclame à boire – est idéal pendant les premières semaines. Plus vous allaitez votre bébé, plus vous produisez du lait. Si votre bébé réclame fréquemment à boire, n'hésitez donc pas à le satisfaire. Un nouveau-né boit en général toutes les 2 à 3 heures (mais parfois toutes les heures et demie). Au début, votre bébé devra acquérir la technique de succion et vous mettrez peut-être un certain temps à trouver une position qui vous convient à tous les deux. En nourrissant souvent votre bébé, vous apprendrez à mieux le connaître et à mieux cerner son comportement et ses préférences.
  7. Instaurez des horaires réguliers vers l'âge de 4 à 6 mois  
    Après quelques semaines, instaurez un horaire plus ou moins régulier pour allaiter votre bébé. Cette régularité présente de grands avantages pour votre bébé, pour vous-même et pour votre famille. Votre bébé sera le premier à en profiter, car les tout-petits apprécient les rythmes, qui sont sécurisants et apaisants. Ce rythme vous permet aussi de mieux vous consacrer à vos activités sans devoir constamment tendre l’oreille pour entendre les premières manifestations de faim de votre bébé. Votre compagnon et les éventuels frères et sœurs de bébé apprécieront d'avoir toute votre attention entre les tétées.
  8. Les phases d'adaptation  
    Vous remarquerez que votre bébé a des accès de 'boulimie' vers son 10e jour, puis vers 6 semaines et 3 mois: il réclame souvent à boire et ne semble pourtant jamais satisfait. Ces périodes correspondent aux poussées de croissance de votre bébé, qui adapte alors ses besoins en lait. En l'allaitant aussi souvent qu'il le demande (en général toutes les 2 heures ou plus), votre production de lait s'adaptera spontanément aux nouveaux besoins de votre bébé. Dans la plupart des cas, après deux ou trois jours passablement perturbés, vous retrouverez un rythme normal et un bébé satisfait et repu après la tétée.

Crevasses

Les crevasses sont de petites lésions douloureuses au niveau du mamelon. Bien qu'elles soient sans danger, elles peuvent perturber le bon déroulement de l'allaitement. Mieux vaut donc prévenir que guérir ! Si vous n'y échappez pas, traitez-les dès leur apparition en appliquant une pommade au calendula sur le mamelon après chaque tétée. Nettoyez délicatement l'excès de pommade avec un gant de toilette humide avant la tétée suivante.

 

3 conseils en or pour éviter les crevasses

  1. Les crevasses sont souvent dues à une mauvaise position du bébé quand vous l'allaitez. Suivez attentivement les conseils qui vous seront donnés à la naissance de votre bébé.
  2. Séchez correctement les seins après l'allaitement. Le lait maternel est un antiseptique naturel: étalez la dernière goutte de lait sur le mamelon et laissez-la sécher à l'air libre avant de vous rhabiller.
  3. Si vous utilisez des compresses, humidifiez-les avec un peu d'eau avant de les enlever. Si les quelques gouttes de lait qu'elles ont absorbées ont séché, les compresses risquent d'adhérer à la peau et d'endommager le mamelon quand vous les enlevez.

Engorgement mammaire

L'engorgement se manifeste d'abord par une petite zone dure et douloureuse sur le sein, à l'endroit où le canal lactifère est bouché. L'engorgement provoque ensuite de la fièvre (parfois élevée) et des courbatures, et le(s) sein(s) devien(nen)t très douloureux. Résistez à la tentation d'arrêter l'allaitement. Il faudrait dans ce cas tirer le lait mécaniquement, ce qui est encore plus pénible.

 

4 conseils pour soulager la douleur en cas d'engorgement

  1. Douchez la poitrine à l'eau chaude avant de nourrir votre bébé (ce qui favorisera l'écoulement du lait) tout en massant délicatement les zones dures et rouges sur le sein.
  2. Nourrissez bébé plus souvent. Si nécessaire, réveillez-le avant que vos seins soient trop tendus et douloureux. Donnez-lui d'abord le sein le moins douloureux et, dès que le lait a commencé à s'écouler, passez au sein le plus douloureux.
  3. Appliquez une compresse de fromage blanc sur le sein après chaque tétée. Remplissez un gant de toilette de fromage blanc entier (environ ½ cm d'épaisseur) et appliquez-le sur le sein pendant 20 à 30 minutes.
  4. Consultez votre médecin si la fièvre persiste au-delà de 2 jours.

Savoir plus?

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne plus rien manquer de l’actualité Weleda ! Vous saurez ainsi tout – et avant tout le monde – sur nos nouveaux produits et recevrez régulièrement une foule d’autres informations. 

 

Cliquez ici pour vous abonner.

 

Pour allaiter en toute sérénité
2 g (20x)
€5.49
Acheter
Prend soin de la peau rugueuse, rêche ou crevassée