L'accouchement

Les signes annonciateurs

Vous voilà presque arrivée en fin de grossesse, guettant avec impatience les signes précurseurs de l'accouchement… Votre corps va se charger de vous annoncer que le grand jour approche. Certains signes se manifestent plusieurs semaines à l'avance, d'autres quelques jours seulement avant l'accouchement.

 

Les 5 signes de l'arrivée (presque) imminente de bébé 

  1. Vous sentez que votre bébé descend dans le bassin (surtout s'il s'agit d'une première grossesse). La pression augmente et peut devenir douloureuse. Par contre, vous respirez mieux ! 
  2. Votre ventre se contracte et durcit de plus en plus souvent. Ces 'fausses contractions' deviennent plus fréquentes et plus douloureuses avant le déclenchement du travail.
  3. Les sécrétions vaginales augmentent et sont parfois teintées de sang. Ce sang provient de l'éclatement de petits vaisseaux à l'intérieur du col de l'utérus.
  4. Vous souffrez de diarrhées ? C'est le signe que votre corps commence à secréter des prostaglandines (hormones qui déclenchent les contractions de l'utérus).
  5. La perte du bouchon muqueux: il s'agit d'un bouchon épais et gélatineux qui obstrue l'entrée du col pendant toute la durée de la grossesse pour protéger votre bébé des infections.

Comment se déroule l'accouchement ?

Chaque accouchement est différent. Certains ne durent que quelques heures, d'autres peuvent durer plusieurs jours. L'accouchement est souvent plus long quand il s'agit d'un premier enfant. Mais la durée dépend aussi de la position du bébé et de votre état général…

 

L'accouchement se déroule en 3 phases

  1. La phase de dilatation du col, de la première contraction jusqu'à la dilatation complète du col utérin (10 cm). Cette phase dure en moyenne 11 heures pour un premier bébé et 7 heures pour les suivants. 
  2. La phase d'expulsion, depuis la dilatation complète du col jusqu'à la naissance du bébé. Elle dure en moyenne 1 heure pour une première naissance, 30 à 40 minutes pour les suivantes. Elle peut être plus longue sous péridurale. 
  3. La phase de la délivrance, entre la venue au monde de votre bébé et l'expulsion du placenta. Cette phase ne dure généralement pas plus de 20 minutes.

Vivement l'accouchement !

Le jour J approche. Vous êtes impatiente et aimeriez donner un petit coup de pouce à la nature… Voici quelques astuces réputées pour accélérer les choses – à condition que le corps soit prêt !

 

6 astuces pour hâter le déclenchement du travail 

  1. Demandez à votre médecin de procéder à un stripping. Cette méthode consiste à décoller légèrement les membranes pour stimuler la sécrétion de prostaglandine qui, à son tour, déclenchera les contractions de l'utérus.
  2. Les rapports sexuels peuvent favoriser le déclenchement du travail. De plus, le sperme est riche en prostaglandines. La technique ne fonctionne que si bébé est prêt à naître…
  3. Essayez l'huile de ricin (véritable remède de grand-mère), à acheter en pharmacie. Mélangez 40 cc d'huile de ricin dans de l'eau ou de la limonade et buvez-la d'un trait. L'huile de ricin provoque des crampes intestinales. Avec un peu de chance, ces crampes se transmettront à l'utérus et le tour sera joué. En cas d'échec, vous aurez au moins la satisfaction d'avoir des intestins parfaitement propres…
  4. Un bain chaud détend et apaise : une disposition d'esprit idéale pour déclencher les premières contractions.
  5. Autre remède de grand-mère : mangez le cœur d'un ananas (partie dure au centre). La quinine qu'il contient stimulerait, dit-on, les contractions de l'utérus.
  6. Détendez-vous, videz-vous l'esprit et cessez de guetter le moindre petit début de contraction. L'agitation et l'impatience ne font que 'retarder' inconsciemment l'accouchement.

Pourquoi déclencher l'accouchement ?

On parle d'accouchement provoqué quand le travail est déclenché artificiellement, sans attendre que les contractions se manifestent spontanément. En règle générale, le médecin ou la sage-femme décident de provoquer l'accouchement quand le bien-être du bébé est en jeu.

 

Voici les 5 cas les plus fréquents qui justifient de provoquer l'accouchement

  1. l'hypertension
  2. le diabète gestationnel
  3. la rupture précoce de la poche des eaux
  4. un volume insuffisant de liquide amniotique
  5. un retard de croissance du bébé

Pour déclencher le travail, on utilise habituellement de la prostaglandine (sous forme de gel ou d'ovule) que l'on introduit dans le vagin. La prostaglandine provoque la maturation et l'ouverture du col de l'utérus. En général, les contractions suivent spontanément. S'il s'agit d'un premier accouchement, on peut y ajouter une perfusion d'ocytocine (hormone qui déclenche les contractions utérines) pour stimuler les contractions. Il existe encore d'autres méthodes, comme le stripping du col (décollement des membranes entre la poche des eaux et le col de l'utérus). Ce décollement déclenche la sécrétion naturelle d'une petite quantité de prostaglandines. Cette stimulation ne fonctionne toutefois que si vous êtes proche du terme.

Savoir plus?

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne plus rien manquer de l’actualité Weleda ! Vous saurez ainsi tout – et avant tout le monde – sur nos nouveaux produits et recevrez régulièrement une foule d’autres informations. 

 

Cliquez ici pour vous abonner.

 

Aide à prévenir une épisiotomie ou déchirure
50 ml
€13.99
Acheter
Aide à prévenir les vergetures
100 ml
€16.99
Acheter