Ratanhia

Arequipa, Pérou

Le ratanhia est un arbrisseau assez commun, à feuilles velues, qui pousse à l'état sauvage dans les régions désertiques proches de la ville d’Arequipa au sud du Pérou. Le ratanhia se plaît dans le climat relativement hostile des Andes, où il déploie ses racines et contribue à protéger les sols de l’érosion.

Le ratanhia est un arbrisseau assez commun, à feuilles velues, qui pousse à l'état sauvage dans les régions désertiques proches de la ville d’Arequipa au sud du Pérou. Le ratanhia se plaît dans le climat relativement hostile des Andes, où il déploie ses racines et contribue à protéger les sols de l’érosion.

Le volume de plantes médicinales récolté et écoulé sur le marché mondial s'élève à quelque 500 000 tonnes par an. Ce commerce manque toutefois de transparence et les exploitants sont nombreux à ne pas jouer franc-jeu. La racine de ratanhia n'échappe pas à la règle. Officiellement, le Pérou en exporte environ 40 tonnes par an, dont une tonne pour Weleda. L’origine étant souvent incertaine, Weleda a décidé en 2002 de s'engager dans un projet d'approvisionnement durable, en collaboration avec un organisme de protection de l'environnement et plusieurs scientifiques, cueilleurs et négociateurs.

Une étude a d'abord été menée quant à une possible mise en culture du ratanhia. Ce projet s'est rapidement avéré irréalisable pour deux raisons. D'abord parce que le ratanhia ne pousse que dans le voisinage d'autres plantes hôtes, chez qui il prélève l’eau et les sels minéraux dont il a besoin. Une culture de plein champ nous aurait obligés à recréer ce biotope particulier, ce qui est quasiment impossible dans la pratique. Ensuite, le ratanhia a une croissance extrêmement lente. Il faut attendre 7 à 15 ans avant de pouvoir le récolter, soit un investissement trop important pour les exploitants.

C'est pourquoi Weleda s'est engagée dans une méthode durable de cueillette sauvage. En collaboration avec l’autorité péruvienne de protection de l'environnement (INRENA), nous avons créé une zone protégée de près de 2 000 hectares dans la région d’Arequipa.

Un inventaire botanique y a été réalisé sur plusieurs parcelles pour étudier en détail le renouvellement naturel du ratanhia et son volume annuel de repousse. Weleda, qui avait prévu au début du projet de ne récolter qu’une partie des racines, s'est progressivement tournée vers une mode opératoire très simple: la zone de cueillette a été divisée en cinq secteurs et seule une plante sur cinq (racines comprises) peut être récoltée par secteur. Parallèlement, les cueilleurs doivent semer de nouvelles graines de ratanhia à l’endroit où la plante a été prélevée pour permettre la repousse de jeunes plants.

Une tonne de racines séchées est ainsi récoltée chaque année suivant les préceptes de la cueillette durable. Ces racines sont ensuite transformées en Europe pour obtenir le précieux extrait. Les cueilleurs reçoivent une rémunération équitable fixée à l’avance, qui leur assure un revenu non négligeable. Weleda s’assure ainsi un approvisionnement transparent, durable et sûr. Notre partenaire peut quant à lui mettre à profit les enseignements tirés de cette expérience pour les appliquer à d’autres projets comparables de cueillette sauvage.

Entre-temps, les autorités péruviennes envisagent d'imposer notre méthode de cueillette durable à toutes les entreprises désireuses d'exporter du ratanhia. Ce principe pourrait aussi être transposé à d’autres plantes médicinales. Un pas important vers un maintien durable de la biodiversité.

Découvrir d'autres projets de culture durable

Ingrédient

Extrait de racine de ratanhia

Krameria Triandra Root Extract

La racine de ratanhia rouge renferme de nombreux tanins aux propriétés astringentes (tannantes) et anti-inflammatoires, particulièrement adaptés aux soins de la muqueuse buccale. Les extraits de racine de ratanhia, de couleur rouge foncé à brun, sont d’excellents ingrédients pour les produits de soins bucco-dentaires.